Blog de la FCPE de l'Ecole Elémentaire de La Force

23 septembre 2009

Bienvenue

La FCPE de l'école élémentaire
de La Force vous souhaite
la bienvenue sur son blog

logonatjpeg

L'éducation n'est plus la priorité de la Nation. Elle doit le redevenir. L'école de la République n'a pas su résoudre totalement l'échec scolaire. Elle s'est soumise à l'idéologie dominante, celle de la résignation devant les inégalités socioculturelles, déterminantes dans ce processus de marginalisation scolaire.

Notre société doit relever le défi de la formation de citoyens libres, responsables, en capacité d'appréhender les grandes mutations et de peser sur elles, dans le sens du progrès et du respect de l'autre.

Atteindre cet objectif suppose, notamment, la nécessité de considérer l'enfant le jeune, citoyen dans l'école et dans la cité, c’est à dire un acteur autonome, libre de ses choix, respecté dans son droit d'expression,associé aux décisions qui le concernent, en particulier sur son projet personnel de formation.

Réussir le pari de la qualité de l'éducation et de la réussite de tous exige la définition d'objectifs clairs assignés par l'État, au système éducatif public, ainsi qu'un changement profond dans la conception dès
pratiques éducatives et pédagogiques

.
L'État a des responsabilités à assumer en matière d'éducation, il a obligation d'apporter à tous les jeunes,les savoirs et les compétences nécessaires pour qu'ils construisent leur propre identité, leur parcours
professionnel, social et culturel ; pour qu'ils accèdent à une citoyenneté active. Il a aussi une obligation de résultat pour chaque élève. Il doit faire porter ses efforts sur les enfants et les jeunes en difficulté.

Les enfants sont différents, l'école ne saurait en faire abstraction. Centrée sur les enfants, les jeunes, et non sur les disciplines enseignées, c'est à elle de s'adapter aux élèves, et non l'inverse. La prise en compte de ces différences constitue la problématique de toute pédagogie de la réussite.

Nous sommes des parents d'élèves coéducateurs responsables. En tant que tels, nous revendiquons d'être impliqués dans la réflexion et la mise en oeuvre de ces processus d'apprentissages.

Cette politique éducative ne saurait se concevoir hors d'une perspective d'éducation tout au long de la vie.

Le jeune doit progressivement avancer dans ses apprentissages, en fonction de son développement personnel. Ses rythmes de vie et d'acquisition doivent être respectés.

Le temps d'un système éducatif vivant en autarcie est désormais révolu pour laisser la place à celui du partenariat. Le système éducatif a pour mission de tout mettre en oeuvre pour accepter et intégrer les parents, tous les parents. La reconnaissance en tant que partenaires à part entière est un droit des parents,la prise en compte de leurs contraintes, une exigence, l'obtention d'un statut-délégué, permettant aux représentants élus des parents d'exercer effectivement leur mandat, une obligation.

Notre projet dessine les contours d'un service public d'éducation républicain, qui ne peut exister sans idéal de démocratie, sans égalité des droits des citoyens et des élèves, sans volonté d'émancipation, sans
transmission des valeurs. La FCPE est une grande organisation dont le champ d'adhésion demeure toujours l'école. Il est souvent nécessaire de le rappeler afin d'éviter toute suspicion, tout malentendu.

Mais la FCPE, mouvement fort, unitaire, opiniâtre, intervient également dans tous les domaines, sur toutes les questions qui concernent les enfants et les jeunes et qui ont des conséquences sur leur éducation.
Directement préoccupée par la défense permanente des valeurs laïques, forte de son identité et des ses engagements, la FCPE est active dans l'école et dans la société, dans le seul intérêt des enfants et des
jeunes.

 

Posté par kaiserprod à 01:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]


24 septembre 2009

A vous d'agir

logo_moyen


Pour défendre l'école Publique Laïque et l'avenir de nos enfants, signez et faîtes signer :

http://www.uneecole-votreavenir.org/http

Le 6 mars 2000, le Parlement a voté la création d'un Défenseur des enfants, autorité indépendante chargée de défendre et promouvoir les droits fondamentaux des enfants posés dans la Convention internationale des droits de l'enfant que la France a ratifiée en 1990.

Depuis 9 ans cette institution représentée successivement par Claire BRISSET puis par Dominique VERSINI est intervenue comme un médiateur inter institutionnel pour plus de 20.000 enfants dont les droits n'étaient pas respectés par une administration ou une personne privée ou pour les enfants qui n'avaient pas de droits reconnus. Elle s'est aussi imposée comme une force constructive de proposition législative et réglementaire et parfois d'interpellation auprès des pouvoirs publics.

Au moment où dans le monde entier, se préparent les célébrations du 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, la France ne peut pas être le pays qui supprime son institution indépendante « Défenseur des enfants ».

Tous les enfants et adolescents vivant dans notre pays ont le droit d'avoir accès à un Défenseur indépendant et consacré à la défense et à la promotion de leurs droits fondamentaux.

http://www.defenseurdesenfants.fr/pourundefenseurdesenfantsindependant.php

Posté par kaiserprod à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2009

Réseau Education sans Frontières

http://www.educationsansfrontieres.org/
resfok

Posté par kaiserprod à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2009

Les scientifiques sont unanimes : l'abus de télé fait des ravages chez les enfants

Les scientifiques sont unanimes :
l'abus de télé fait des ravages chez les enfants


* Elle les empêche de se concentrer :

Plus un bébé aura regardé la télé plus ses risques d'échouer dès le cours préparatoire seront élevés (une enquête réalisée en Nouvelle Zélande a montré que plus un individu avait abusé de la télé pendant son enfance plus son niveau d'étude était bas).

* Elle perturbe le sommeil :
La consommation de télé augmente cauchemars, difficultés à s'endormir, réveils dans la nuit aussi bien chez le bébé que chez l'enfant ou l'ado.

* Elle favorise l'obésité :
Selon une enquête américaine sur la santé et la nutrition, les jeunes de 8 à 16 ans qui passent plus de 4 heures par jour devant la télé sont plus gros que ceux qui la regardent moins de 2h. a l'inverse des enfants qui réduisent leur consommation télévisuelle voient diminuer leur masse graisseuse sans modification alimentaire.

* Elle rend violent :
Une étude anglo-saxonne menée durant près de 20 ans a mis en relation la consommation télévisuelle de centaines d'individus et leurs parcours judiciaires.

* La télé transforme leur vision du monde :
Selon Serge Tisseron (psychiatre et psychanalyste) les images violentes par la forte angoisse qu'elles provoquent poussent à effacer les particularités individuelles au profit d'un dénominateur commun au groupe .

Sans_titre

Posté par kaiserprod à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2010

Les scientifiques de l'académie de Médecine sont formels

Dans un rapport, l'Académie nationale de médecine a déploré cette semaine le "rôle néfaste" des quatre jours, jugeant que ce choix n'était "pas en cohérence" avec les rythmes biologiques de l'enfant.

C'est pourtant celui adopté par 95% des écoles primaires depuis septembre 2008, à la suite de la suppression par le gouvernement du samedi matin.

Selon l'Académie, des recherches ont montré que la semaine de quatre jours "n'est pas favorable à l'enfant car celui-ci est plus désynchronisé le lundi et le mardi matin", avec pour conséquence une diminution de la vigilance.

Elle prône donc d'"aménager la semaine sur 4 jours et demi ou 5 jours en évitant la désynchronisation liée à un week-end dont le samedi est libre".

En outre, les écoliers français ont des journées longues - six heures de classe et même davantage pour les plus faibles qui suivent l'accompagnement personnalisé -, car ces heures sont désormais concentrées sur 144 jours, contre 188 en Allemagne et Finlande ou 190 en Angleterre (chiffres 2007 de l'OCDE).

Dans la plupart des pays européens, les comparaisons révèlent qu'il y a école au moins cinq jours par semaine, avec moins d'heures par jour.

Pour l'Académie, il faudrait en France 180 à 200 journées de classe, ce qui induirait une réduction des grandes vacances, et le temps quotidien devrait être de quatre à six heures, selon l'âge de l'élève.

Elle estime aussi que les vacances de Toussaint, période difficile pour l'enfant, devraient être allongées à deux semaines.

Enfin, plus généralement, elle recommande de "mettre l'enfant au centre de toute réflexion sur le temps scolaire", en introduisant la notion "d'hygiène de travail respectant leurs rythmes".

Ce constat, l'Académie de médecine n'est pas la première à le faire: avant elle, de nombreux chronobiologistes, la fédération des parents d'élèves FCPE et même l'inspection générale de l'Education nationale, dans un rapport de 2009, avaient souligné les inconvénients des quatre jours.

"Les conséquences du resserrement du temps scolaire se font sentir sur la fatigue des élèves et des enseignants", avait écrit l'inspection, ajoutant cependant que "l'évolution souhaitable de la situation n'est pas dans le retour au samedi matin, que personne ne revendique, mais dans la scolarisation du mercredi matin".

Pour autant, le ministère de l'Education nationale n'entend pas trancher cette question, préférant en laisser la responsabilité aux conseils d'école, instances composées notamment du directeur, du maire de la commune, des maîtres et de représentants des parents.

"La nouvelle formule qui préside est de laisser la responsabilité de l'organisation de la semaine aux conseils d'école (...), c'est important que les acteurs se prononcent", avait déclaré en septembre 2009 le ministre Luc Chatel, son ministère assurant jeudi que cela restait sa position.

Il n'est prévu pour l'instant ni débat ni conférence sur les rythmes scolaires, a aussi précisé le ministère, alors que la FCPE a fait une demande en ce sens. La première fédération de parents a réclamé jeudi "des décisions concrètes pour mettre fin aux aberrations pédagogiques et de santé actuelles".

Posté par kaiserprod à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 juin 2010

Un chiffre qui en dit long...

22 000 contrats AVS non renouvelés. La totale précarité de ces personnels chargés d'aider les jeunes handicapés, empêche la création d'un vrai métier d'auxiliaire de vie scolaire.

Posté par kaiserprod à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2010

Le nouveau bureau 2010/2011

- Président : M. Clément Larrieu

- Vice-Président : M. Pascal Dumeste

- Trésorière : Mme Magali Meteyry

- Trésorier adjoint : Mme Laurence Laborde

- Secrétaire : Mme Laure Cattaï

- Secrétaire adjointe : Mme Sabine Quessard

- Chargé de la communication : Mme Virginie Colombier

Posté par kaiserprod à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conseil d'école maternelle

Le Prochain conseil d'école aura lieu le 8 novembre à 20h30

Posté par kaiserprod à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2010

Conseil maternelle du 8/11/2010

CONSEIL D’ECOLE

ECOLE MATERNELLE DE LA FORCE

LUNDI 8 NOVEMBRE 2010

PRÉSENTS :

ü Equipe pédagogique : Mme Pradier (Directrice), Mme Plisson, Mme Fouré, M. Perducat et Mlle Abelard (remplaçante de Mme Pereira)

ü Parents FCPE : M. Larrieu (Président), M. Dumeste (Président adjoint), Mme Cattaï (secrétaire), M. Pralong, Mme Codarin, Mme Faure, Mme Lourenço-Nunes et Mme Gautron

ü Elue : Mme Sicard

ü Partenaires : M. Brionès (Restaurant scolaire), M. Koegler (RASED), Mme Damourel (RASED) et Mme Gaureau (RASED)

EXCUSÉES :

ü Mme Steiner (APS) et Mme Stanislas (Centre de loisirs)

DÉBUT DE LA SÉANCE : 18H40 FIN DE LA SÉANCE : 20H40




Bilan de la rentrée 2010-2011

Ø Mme Nadeau qui s’est faite opérée avant les grandes vacances est toujours en arrêt. C’est donc Mme Ruisi qui la remplace dans la classe de Mme Plisson.

Ø C’est M. Perducat qui complète le ¾ temps de Mme Plisson tous les vendredis. Mme Plisson reprendra à plein temps le 14 mai 2011.

Ø Mme Pereira est absente pour des raisons de santé depuis fin octobre. Son arrêt sera prolongé jusqu’aux vacances de noël. Elle est remplacée par Mlle Abelard.

Effectifs et répartitions

Actuellement, il y a 98 élèves. 2 élèves de TPS sont inscrits mais viendront à l’école à partir de janvier.

- Classe de Mme Fouré : 14 élèves en Grande section + 11 élèves en Moyenne section

- Classe de Mme Pereira : 12 élèves en Grande section + 12 élèves en Moyenne section

- Classe de Mme Plisson : 12 élèves en Moyenne section + 13 élèves en Petite section

- Classe de Mme Pradier : 21 élèves en Petite section + 3 élèves en Toute Petite section

Ø Les trois intervenants du RASED, qui venaient de terminer leur réunion, ont rejoint le conseil d’école à 19 heures. Chacun s’est présenté et a présenté son rôle au sein du RASED.

ƒ

Projets pour l’année

Ø Projet PAC : 3 classes participent à un projet intitulé "Paysage d’eau". Il s’agit de travailler sur l’eau en partenariat avec la bibliothèque. Au programme également : visite du musée de la batellerie de Bergerac et promenade en gabarre. La classe de Mme Fouré s’est rendue à Bergerac le 21 octobre. La sortie était très intéressante et la guide du musée a su se mettre à la portée des enfants de maternelle. Les classes de Mme Pereira et de Mme Plisson iront en mars 2011.

Coût de la sortie : 118 € pour le transport. La visite du musée et la promenade en gabarre sont financées par la mairie de Bergerac. Mme Pradier informe le conseil que la mairie de Bergerac ne veut plus financer à partir de janvier les écoles qui ne sont pas de Bergerac. Cela représente alors pour l’école maternelle de La Force un coût de 4 € / élève à multiplier par les 50 élèves de Mme Pereira et de Mme Plisson. Soit un total de 200 € (+ les 118 € de bus).

Ø Mme Pradier poursuit avec sa classe sa correspondance avec une classe de l’école d’Edmond Rostand à Bergerac. Se pose à nouveau le coût du transport.

Ø Spectacles :

- 17 décembre 2010 : Noël 2010. La bibliothèque de La Force offre le spectacle. La conteuse Anne-Marie Uteau interviendra 2 fois dans la matinée. D’abord avec les classes de Mme Pradier et de Mme Plisson puis avec les classes de Mlle Abelard et de Mme Fouré.

En début d’après-midi, le Père Noël passera donner aux enfants un livre. Goûter prévu vers 15 heures.

- 14 janvier 2011 : spectacle de la ligue de l’enseignement. "Mademoiselle pas assez" : spectacle présenté par la Compagnie du Jaberon rouge.

Lieu : espace socio-culturel à La Force.

- 14 mars 2011 après-midi : "Boubam" présenté par la Compagnie des Trois chardons. Thème = Afrique.

Lieu : espace socio-culturel à La Force

Ø La piscine : Ce sont les élèves de Grande section qui iront à la piscine du 16 décembre 2010 au 17 mars 2011 (soit 10 séances). Pour des raisons d’organisation du temps scolaires, les enseignants de l’école élémentaire n’ont pas souhaité cette année amener leurs élèves à la piscine. Mme Pradier s’était donc proposée (lors de l’AG de la FCPE du mois de septembre) d’en faire bénéficier des élèves de maternelle.

Horaires : 14H30 – 16H30

Mme Fouré souhaite la présence de trois parents dans l’eau pour lui permettre de tourner sur les groupes.

Les parents des élèves de Grande section seront conviés à une réunion d’information le mardi 23 novembre pour expliquer les objectifs.

2 lignes d’eau ont été réservées soit un coût de 15,20 € / séance. (10 séances = 152,00 €) + 118 € de transport / séance (10 séances = 1180 €)

La piscine représente un coût total de 1332,00 € financée par la FCPE.

La FCPE doit faire une demande de subvention auprès de la mairie. Mme Pradier demande à Mme Sicard (élue) de faire faire plusieurs devis auprès des compagnies de bus.

Règlement intérieur

Pas de modifications du règlement intérieur. Il est à noter que M. Renault (Directeur de l’école élémentaire) a fait passer dans les cartables un mot demandant aux parents de ne pas laisser leurs enfants jouer dans la cour après l’école pour deux raisons :

- si un enfant se blesse dans la cour hors temps scolaire : qui est responsable ?

- les enfants qui jouent dans la cour font du bruit et dérangent de ce fait les élèves qui sont en aide personnalisée jusqu’à 17H15.

Mme Pradier souligne la présence quotidienne d’enfants de l’élémentaire qui viennent dans la cour de maternelle pendant les récréations pour attraper les enfants de maternelle, jouer avec eux ou leur faire des bisous. Elle trouve leur présence pesante et gênante. A plusieurs reprises, Mme Pradier a tenté de les éloigner en formant une barrière avec une bande de chantier. Les enseignantes ont identifié les élèves d’élémentaires concernés et restent vigilantes. M. Dumeste fait remarquer que ce phénomène se produit déjà tous les matins à l’ouverture du portail.

Questions diverses

Ø La mairie offre un ancien fax à l’école maternelle.

Ø Des stagiaires seront accueillies durant l’année : une stagiaire de la MFR (1 semaine / 2 jusqu’à Noël), une stagiaire du Cluzeau et une stagiaire de Jean Capelle.

Ø Une maman a écrit et illustré un livre. Mme Pradier a proposé de le lire en collaboration avec la bibliothèque.

Ø L’école maternelle, qui était jusque-là assurée par l’OCCE (Office Central de Coopération à l’Ecole) s’est retirée en raison d’une augmentation très importante de la cotisation. De 47 €, la cotisation passait à 200 € car il y avait une obligation d’assurer toutes les classes, ce qui n’était pas le cas auparavant. L’école maternelle va donc intégrer le Foyer laïque.

Ø M. Brionès nous fait part de son inquiétude face aux effectifs grandissants de la cantine.

- Dès la rentrée 2010, les effectifs étaient très élevés pour un mois de septembre. De 160 enfants prenant quotidiennement leur repas au restaurant scolaire il y a 4 ans, on compte aujourd’hui 200 enfants en moyenne.

La capacité d’accueil est de 210 places sachant qu’il arrive que cette capacité d’accueil soit dépassée.

M. Brionès fait remarquer qu’au niveau des locaux, des capacités de cuisine, des plats … on atteint les limites. L’espace a pourtant été agrandi en janvier 2010 avec la salle polyvalente. La situation semble préoccupante.

- Concrètement, les élèves sont ensemble dans un même réfectoire aidés des élèves d’une classe d’élémentaire, de deux ATSEM, de trois personnes qui servent et des stagiaires à l’occasion.

- En maternelle, c’est 60 enfants qui mangent tous les jours. La semaine précédente (du 3 au 5 novembre), 75 enfants ont mangé à la cantine soit environ 80 % des enfants de maternelle.

- La caisse a fait sa réunion en octobre.

- Quelles solutions ? Mme Pradier parle d’un double service, M. Brionès parle de limiter l’accueil.

Autre problème soulevé : les ATSEM qui mangeaient avec les enfants n’avaient plus le temps de manger.

- M. Brionès rappelle l’importance de bien cocher le tableau le matin car il y a des marges d’erreur parfois importantes. C’est un phénomène qu’il retrouve généralement en élémentaire du fait que les enfants ne se souviennent pas s’ils ont cantine ou pas.

Ø Le vendredi 10 décembre : Marché de Noël à l’école dans la salle de motricité de l’école maternelle.

Ø Mme Pradier signale à Mme Sicard que le photocopieur est très souvent en panne.

Ø M. Larrieu informe le conseil que l’association Mozaïque organise le carnaval le 9 avril 2011 avec un bal déguisé le soir. Il fait remarquer que le 9 avril est pendant les vacances scolaires.

Ø Prochain conseil d’école maternelle : le mardi 8 mars 2011

Fête de l’école 2011

Suite aux divergences de dates évoquées au conseil d’école maternelle précédent (juin 2010), il a été décidé avec l’accord de Mme Pradier et de M. Larrieu d’arrêter les dates suivantes :

- le vendredi 27 mai 2011 au soir : spectacle des maternelles

- le samedi 25 juin 2011 : spectacle de l’élémentaire + kermesse + repas le soir.

Posté par kaiserprod à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ecole primaire 16/11/2010

CONSEIL D’ECOLE

ECOLE ELEMENTAIRE DE LA FORCE

MARDI 16 NOVEMBRE 2010

Présents :

ü Equipe pédagogique : Mr Renault (Directeur), Mme Constant, Mme Champion, Melle Coll, Mme Haëring, Mr Stanislas, Melle Dabadie, Melle Romanello, M. Koegler (RASED)

ü Parents FCPE : Mme Zawismy, Mme Laborde, Mme Faure, Mme Trouillard,

      Mme Suft (excusée)

ü Elus : Mme Sicard, Mr Boutillier, Mr Chanut

ü Partenaires : M. Brionès (Restaurant scolaire), Mme Denis (DDEN)

Début de la séance : 18H40 Fin de la séance : 20H40

  • Effectifs

CP : Melle Coll 25

Mme Haering 23 soit 48

CE1 Mme Orosemane (remplacée par Melle Romanello) + Melle Dabadie : 29

CE2 Mme Champion 30

CM1 Mr Stanislas 25

 Mme Constant   8 soit 33

CM2 Mme Constant 16

 Mr Renault + Melle Dabadie : 26 soit 42

Un effectif total de 182 élèves (169 l’an passé) soit une moyenne par classe de 26.

Cette moyenne permettait de demander une ouverture de classe. La demande faite en juillet n’a pas eu de suite. (à noter seules les écoles d’Eymet et de St Méard de Gurçon ont bénéficié d’une ouverture de classe).

  • Modification éventuelle du temps de repas

Mr Briones prend la parole pour expliquer les graves difficultés que rencontre le restaurant scolaire.

En moyenne, 200 couverts sont servis par jour.

Et, bien que l’espace ait été agrandi par la transformation, en janvier 2010, de la salle polyvalente en réfectoire, le confort d’accueil est largement compromis par le bruit et le manque de place.

La prochaine AG de la Caisse des Ecoles, le 22 novembre prochain, verra la mise en place d’un nouveau comité directeur qui devra plancher sur la question.

La mise en place d’un double service serait sans doute la solution envisagée ce qui impliquerait un changement des horaires et une augmentation du nombre de personnel pour la surveillance.

Le projet bien sûr serait élaboré en collaboration avec la municipalité, les enseignants et les parents d’élèves pour aboutir à la rentrée 2011 (les changements d’horaires devront être entérinés par l’inspection académique).

Propositions faites par les enseignants de l’élémentaire :

Maternelle : 9h – 11h45 13h15 – 16h30

Elémentaire : 9h – 12h15 13h30 – 16h15

9h – 12h15 13h45 – 16h30

Toutes les tables sont prêtes à 11h45

Les 2 services peuvent être assurés sur 1h45 ou 2h

Problème : les parents qui ont des enfants dans les 2 écoles et qui doivent attendre 1/2heure pour récupérer leurs enfants dans le cas où ceux-ci ne mangent pas à la cantine.

Proposition faite par Mme Pradier

Maternelle et Elémentaire :8h45 – 11h45 13h30 – 16h30

Avec 2 services entre 11h45 et 13h30

Supprime le problème d’attente des parents le midi

1h45 pour assurer les 2 services

  • Etat des locaux

Mr Renault fait un état des lieux en énonçant tous les problèmes :

    • Les huisseries côté Nord ne ferment plus

    • Celles des classes de Melle Coll et de Mme Champion laissent passer l’eau. Après les fortes pluies de ces derniers jours, la classe de Mme Champion a été inondée

    • Les stores demandés dans ces mêmes classes n’ont pas été posés

    • La cour n’est pas correctement drainée

    • Les toilettes sont toujours très sales, humides et froides (beaucoup d’enfants se « retiennent » pour ne pas les emprunter)

Les élus présents disent ne pas être informés de ces problèmes même si ces derniers sont récurrents.

Ils précisent, chiffres à l’appui, l’énorme effort budgétaire fourni par la municipalité, en particulier pour payer les charges.

Ils rappellent le projet de construction du nouveau groupe scolaire qui oblige à ne pas entreprendre d’importantes transformations sur l’ancien.

En attendant, la municipalité ne peut actuellement que traiter les urgences. Est-ce à dire qu’il faudra donc se contenter de « rafistolages » ?

  • Parc informatique / Espace pédagogique

Là aussi le bilan est négatif :

  • Les enseignants manquent d’espace pour travailler en particulier pour les activités de découverte du monde (chant, arts visuels, science et technologie, informatique…)

Heureusement (enfin un point positif), ils profitent de l’Espace Socio Culturel pour l’EPS

  • Le matériel informatique actuel est soit en panne, soit dépassé. Il n’y a plus d’EVS pour la formation des enfants.

Mr Koegler propose que l’école se dote d’une « une classe mobile », à savoir une douzaine d’ordinateurs portables sur chariot.

  • Photocopieuse

Trop sollicitée, elle tombe trop souvent en panne et arrive « en fin de vie » !

Les enseignants sont invités à évaluer le nombre de photocopies à l’année.

  • Budget transport

Là aussi, il faut que chaque enseignant puisse chiffrer le nombre de sorties (petites et grandes) à l’année.

S’en suivra un appel d’offres auprès des transporteurs et donc un budget transport qui pourra être reconduit chaque année.

Mr Vovard demande si le Centre de Loisirs (pour les 5-11 ans) pourrait être intégré à cette démarche.

La FCPE s’est engagée à payer les trajets pour les sorties piscine de la maternelle.

  • Projets éducatifs

  • Le développement durable

    • Poursuite du jardin papillon

    • Création d’un potager de 50m2 (sol préparé par les élèves SECPA du collège)

    • Collaboration avec le SMDGD et l’association « Les Enfants du Pays de Beleyme »

    • La classe de Mme Constant ira visiter la station d’épuration de Bergerac le 25 novembre

      • Dans le cadre de la résidence d’auteur, travail des CM2 avec Anne Bouin autour de la poésie

      • Concours des « incorruptibles » avec le cycle 3 : lecture d’ouvrages

      • La classe de Mme Constant participera aux rencontres chorales du département

  • Adhésion au foyer laïque de la coopérative scolaire

Les nouvelles conditions d’adhésion à l’OCCE (regoupement en 1 seul contrat de l’assurance établissement et adhésion OCCE) obligent l’école à faire adhérer l’ensemble des élèves soit : 182x1.95 =354.90€ au lieu de 171.70+65.13=236.83€ (adhésion de 4 classes). La décision a été prise de rejoindre le foyer laïque, sachant que le seul coût reste celui du contrat établissement auprès de la MAE.

Le contrat établissement auprès de la MAE est finalisé, il reste à rejoindre le foyer laïque et modifier l’intitulé du compte bancaire, ce qui sera fait le 24 novembre.

        • Questions Diverses

          • 1 fax a été donné par la mairie ; Il servira aux deux écoles

          • Mr Renault demande que le budget alloué aux dépenses de bureau (cartouches d’encre, papeterie….) soit augmenté. Là encore, il faudra argumenter par écrit.

          • Mme Denis signale son départ de la commune. Elle lance un appel pour trouver un remplaçant qui reprendrait son contrat de Déléguée Départementale de l’Education Nationale (DDEN).

Posté par kaiserprod à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]